Cambodge – Kampot – Kep – L’île aux Lapins- Koh Rong Samloem & Koh Rong

Nous venons de passer quelques jours dans le sud du Cambodge. Nous sommes arrivées à Kampot, où nous avons décidé de nous poser deux jours dans cette petite ville agréable. Un soir nous sommes parties sur un bateau pour admirer le couché du soleil et apercevoir des lucioles sur la rive en pleine nature. Nous étions sur le toit, embrassant le paysage de toute sa grandeur, un moment très sympa. Nous sommes ensuite parties pour Kep où nous avons pris le temps d’aller au marché aux crabes afin de déguster la spécialité de la région : Le crabe au poivre vert de Kampot. Un délice !
De part cette petite ville en bord de mer nous sommes allées sur l’île aux lapins. Elle tient son nom de sa forme qui rappelle le petit mammifère. Nous avons passé une journée sur cette île où nous avons retrouvé par hasard Noémie, que nous avions rencontré plus tôt dans un bus. Une journée tranquille, les pieds dans le sable. Cette île est très sauvage mais l’Homme la détruit petit à petit, beaucoup de construction sont en cours, sans aucun intérêt écologique pour notre planète…
Nous avons ensuite rejoint Sihanoukville et nous sommes parties pour les îles Koh Rong et Koh Rong Samloem (pour ce qui regarde Koh Lanta à la télévisionen ce moment, cette saison a été tournée sur ces îles). Ces îles sont paradisiaques. Il n’y a pas de voiture, pas de route bétonnées seulement du sable. Nous avons ainsi pu admirer les eaux claires aux couleurs bleue turquoise entourées de grandes plages au sable dorée, désertes. Nous étions loin, seules dans un endroit si beau et calme, de quoi prendre le temps de réfléchir sur tout ce que nous avions vu en ces 6 mois de voyages. Nous avons aussi marché dans l’eau plus d’une heure, car elle n’est pas bien profonde. Nous avons ainsi longé la côte recouverte de forêt vierge et de mangroves aux racines élancées dans la mer, un spectacle magnifique.
Hier nous avons rejoint Koh Rong, laissant derrière nous l’île plus sauvage de Koh Rong Samloem, pour une île plus fréquentée mais tout aussi belle. La première différence, ici le sable est si blanc et fin, on croit marcher dans la farine.

Nous sommes maintenant à Phnom Penh où nous resterons jusqu’à lundi, date de notre retour en France,

Merci beaucoup pour votre soutien,

Coline et Flore